Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 13:17

De 2010 à 2015, on observe une évolution nette des résultats au bac...

De 30,17% en 2010 à 60,61% en 2015, nul ne peut nier l'amélioration de ces résultats.

Certes, on est encore loin de l'objectif fixé à l'horizon 2015 : 80% de réussite, mais on semble résolument sur la (bonne) voie... Quelles peuvent en être les raisons ?

Jusqu'en 2010, le taux habituel des réussite était de 30%, voire 35% les bonnes années ou 40 à 45% les années exceptionnelles !

Les meilleurs résultats en 2011 (53,10%), 2012 (48,66%) et 2013 (48,30%) peuvent s'expliquer par les effets positifs des séminaires de 2010,2011 et 2012...

En 2014, les bons résultats (54,52%) peuvent s'expliquer par l'innovation BAC 1 (2013) et BAC 2 (2014), c'est-à-dire que les candidats en 2014 sont d'un meilleur niveau car ayant été sélectionnés par le BAC 1...

Mais le bond de 2015 peut surprendre certains et donner à penser que c'était un bac "cadeau"... Il n'en fut rien.Certes, les épreuves étaient consensuelles, c'est-à-dire à leur portée, compte tenu de l'année particulière que nous avons vécue... Mais on peut ajouter les raisons suivantes :

- une évaluation plus favorable grâce à une grille d'évaluation en Français et en Philosophie... - une évaluation plus objective car sous la surveillance des "harmonisateurs" pédagogiques... De 2015 à 2020, un bond qualitatif en 5 ans n'est pas à exclure si ces mesures sont appliquées :

- Reprise des Conseils d'Enseignement au premier trimestre pour harmoniser les pratiques et vulgariser les grilles d'évaluation auprès des enseignants de Français et de Philo,

- Reprise des séminaires,

- Formation continue des Chefs d'établissement ET des enseignants pour mutualiser les meilleures pratiques,

- Moins de grèves et plus de temps de travail (gouverner c'est prévoir, aussi le gouvernement en général et le ministère de tutelle en particulier doivent anticiper et éviter de donner aux enseignants des raisons de débrayer...),

- Que la Dame de Fer (IRA) reste en place, pour éviter l'instabilité,

- Que les Chefs d'établissements collaborent plus entre eux dans leur bassin pédagogique (devoirs communs et/ou examens blancs),

- Que l'Association des Parents d’Élèves soit plus présente et plus active dans chaque établissement,

-Que la tutelle soit plus présente dans chaque établissement, tant dans la vie scolaire (activités périscolaires, concours) que dans la vie pédagogique (prise en charge des élèves en difficulté scolaire).

Il n'y aura pas d'émergence sans un bond qualitatif des résultats aux examens !

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgard - dans Education
commenter cet article

commentaires