Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 13:45

— Vraiment ces étrangers, c’est pas la peine ! On les accueille, on les naturalise, on les nomme, on les épouse et dès que ça bouge, hop ! Je te rapatrie un milliard de francs dans mon pays d’origine. Intégration régionale, panafricanisme, je t’en foutrais !

— Privatisations ! Privatisations ! Ça devient une chanson pour ne pas dire néocolonialisme économique.Vous trouvez normal qu’après trente ans d’indépendance nous ne gardions rien à nous ? L’eau ? Privatisée ! L’électricité ? Privatisée ! Le téléphone ? Privatisé ! La poste ? Privatisée !

— Soyons sérieux : tu sais bien que ces sociétés d’État étaient sous constante perfusion financière. Moi, je crois que la privatisation arrangera les choses : meilleurs services, plus grands bénéfices, tout le monde y gagnera : toi, moi, l’État et les investisseurs privés.

— Mais alors, pendant qu’on y est, pourquoi ne pas privatiser la fonction publique ?

Eau-de-vie,
De longue vie,
Tu redonnes la vie
Aux morts !

Charles rit de ce refrain d’ivrogne mais on pourrait croire qu’il est lui-même déjà assez ivre pour rire sans raison. Il s’applique à remplir son verre, vidant sa troisième bouteille.

— Jo, des militaires ont défilé cet après-midi du côté de la présidence. Il fallait être là, voir ça de ses propres yeux pour y croire. Ces voleurs et vandales défilaient à leur tour pour revendiquer je ne sais trop quoi. Un parent près de moi a lancé, ironique : “Tiens, on ne savait pas qu’eux aussi avaient des problèmes !”
Et la meilleure, c’est que Mitterrand aurait refusé de laisser les militaires français rétablir l’ordre !

— Comment un pauvre petit pays comme le Bénin arrive à organiser une conférence nationale souveraine alors que nous on ne pourrait pas le faire, sous prétexte de divisions ethniques et faute d’argent ?

— Conférence nationale ? En tout cas, moi, je suis pas fan de ça ! D’ailleurs, on aura des élections en fin d’année, alors à quoi bon ?

— Tu crois que de simples élections permettront de réconcilier un peuple divisé, appauvri par trente ans de népotisme, d’affairisme et de tribalisme ? Moi, je suis d’accord avec l’opposition qui exige la tenue de cette conférence ici, comme au Bénin et au Gabon. Et tant pis pour le pouvoir s’il fait la sourde oreille. C’est parce que l’agouti ne connaît pas le chien qu’il s’amuse avec lui.

Partager cet article

Repost 0

commentaires