Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 12:28

Le Président de la Fifa, Joseph Blatter, a défendu  hier lundi son idée de limiter à cinq le nombre de joueurs étrangers pouvant être alignés par une même équipe devant plusieurs parlementaires européens hostiles à cette proposition, selon eux « contraire aux règles de l’UE ».

Lors d’une entrevue à Bruxelles avec plusieurs députés, M.Blatter a « appelé à l’aide » les autorités européennes « pour favoriser la protection des mineurs, lutter contre les trafics, renforcer l’identification des clubs et l’équilibre des compétitions, via ce 6+5 ».

Même s’il se heurte depuis plusieurs mois au veto de la Commission européenne, le patron de la Fifa souhaite poursuivre les négociations sur l’introduction d’une règle qui obligerait les équipes à aligner au minimum six joueurs locaux –provenant du pays où a lieu le championnat- et au maximum cinq joueurs étrangers.

« Dans notre monde, rien n’est définitif, même les lois. Je n’abandonnerai pas car j’ai un mandat du congrès de la Fifa en faveur de cette initiative et je suis soutenu par le Comité international olympique et par de nombreuses fédérations de sports collectifs », a-t-il indiqué.

« La Fifa ne prendra pas une décision qui l’emmènerait devant les tribunaux européens et qui nous exploserait ensuite à la figure. Nous ne ferons rien de contraire à la loi. Mais certaines lois peuvent être interprétées différemment », a encore ajouté M.Blatter.

Plusieurs parlementaires ont cependant rappelé au dirigeant suisse que sa proposition de 6+5 est totalement contraire à la liberté de circulation des travailleurs.

« Chaque européen doit pouvoir travailler librement où il veut. C’est un des piliers du traité européen », a déclaré le Belge Ivo Belet, auteur d’un rapport sur l’avenir du football.

Les parlementaires européens sont plutôt favorables à un projet mis à l’étude à l’UEFA qui vise à contraindre les clubs à mettre sous contrat un minimum de joueurs locaux au sein d’un effectif, sans pour autant restreindre le nombre de joueurs étrangers.

« Ce projet et celui du 6+5 ne sont pas incompatibles » a répondu M. Blatter, qui s’est dit « favorable » à l’interdiction des transferts internationaux de joueurs avant l’âge de 18 ans.

Le président de la Fifa va « reprendre le dialogue avec le Commissaire européen au sport, Jan Figel » pour défendre son projet. Ce dernier avait déclaré il y a deux semaines que les pressions de M.Blatter « sur le Parlement et les Etats membres ne changeraient rien » à l’incompatibilité du 6+5 avec le droit européen.

Le Suisse reconnait que sa proposition n’aboutira pas « du jour au lendemain ».

« Ce n’est pas pour demain, ni pour après-demain. La mise en place débutera dans trois ans. On devrait d’abord commencer par une phase 4+7 en 2010 », a-t-il projeté, en espérant « la compréhension des autorités européennes qui ne peuvent imposer leurs règles à un sport universel ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgard - dans Pédagogie
commenter cet article

commentaires