Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 14:21

Ma poésie (essai de définition) pages 8-9

 

Ma poésie…

C’est le lourd pilon qui cogne

Les calvities des grands et des petits baobabs

C’est la moustache mobile d’une souris synthétique

Qui rit les lèvres absentes

C’est le roucoulement des pensées décapitées

C’est le bruit gris de l’eau

C’est aussi cette scie édentée qui cueille

Les fleurs mécaniques dans un atelier de viande phréatique

Ma poésie c’est du vin qui devient lait

C’est du lait qui devient acide-cognac

Qui veut pénétrer ma poésie

N’a qu’à croire en la force des mots

A cette force qui défait les forces

A cette force qui fait rire et pleurer

Ma poésie (je vous l’ai peut-être déjà dit)

C’est l’usage tout terrain

Des vocables mis en clabotage

Car seul le mot peut faire

D’une maison une prison

D’une prison une aubaine

D’une aubaine une peine

D’une peine un sourire

D’un sourire un tombeau

D’un tombeau un château

D’un château un mégot

D’un mégot un manchot

D’un manchot un simple

Poteau d’exécution

des

Bonheurs

Retardés.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgard - dans Culture Poésie
commenter cet article

commentaires