Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 15:57

1. A partir de l'âge nubile, l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
2. Le mariage ne peut être conclu qu'avec le libre et plein consentement des futurs époux.
3. La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'Etat.



3 prétendants, un mari de Guillaume Oyono Mbia, La mouche et la glu de Maurice Okoumba-Nkoghe, mais aussi la plupart des pièces de théatre de Molière présentent le problème du mariage forcé. A relire d'urgence.
Voici un extrait de la pièce de théatre Le mariage forcé, de Molière

Acte I, scène 2

Sganarelle

C'est que je veux savoir de vous si je ferai bien de me marier.

Géronimo

Qui, vous ?

Sganarelle

Oui, moi-même, en propre personne. Quel est votre avis là-dessus ?

Géronimo

Je vous prie auparavant de me dire une chose.

Sganarelle

Et quoi ?

Géronimo

Quel âge pouvez-vous bien avoir maintenant ?

Sganarelle

Moi ?

Géronimo

Oui.

Sganarelle

Ma foi, je ne sais ; mais je me porte bien.

Géronimo

Quoi! vous ne savez pas à peu près votre âge ?

Sganarelle

Non : est-ce qu'on songe à cela ?

[…]

Géronimo

De cinquante-six à soixante-huit, il y a douze ans, ce me semble. Cinq en Hollande font dix-sept, sept ans en Angleterre font vingt-quatre, huit dans notre séjour à Rome font trente-deux, et vingt que vous aviez lorsque nous nous connûmes, cela fait justement cinquante-deux. Si bien, seigneur Sganarelle, que, sur votre propre confession, vous êtes environ à votre cinquante-deuxième ou cinquante-troisième année.

Qui, moi ? Cela ne se peut pas.

Géronimo

Mon Dieu! le calcul est juste ; et là-dessus je vous dirai franchement, et en ami, comme vous m'avez fait promettre de vous parler, que le mariage n'est guère votre fait. C'est une chose à laquelle il faut que les jeunes gens pensent bien mûrement avant que de la faire ; mais les gens de votre âge n'y doivent point penser du tout ; et si l'on dit que la plus grande de toutes les folies est celle de se marier, je ne vois rien de plus mal à propos que de la faire, cette folie, dans la saison où nous devons être plus sages. Enfin, je vous dis nettement ma pensée. Je ne vous conseille point de songer au mariage ; et je vous trouverais le plus ridicule du monde, si, ayant été libre jusqu'à cette heure, vous alliez vous charger maintenant de la plus pesante des chaînes. que je recherche.  

Sganarelle

Et moi, je vous dis que je suis résolu de me marier, et que je ne serai point ridicule en épousant la fille

Géronimo

Ah! c'est une autre chose. Vous ne m'aviez pas dit cela.

Sganarelle

C'est une fille qui me plaît, et que j'aime de tout mon cœur.

Géronimo

Vous l'aimez de tout votre cœur ?

Sganarelle

Sans doute ; et je l'ai demandée à son père.

Géronimo

Vous l'avez demandée ?

Sganarelle

Oui. C'est un mariage qui doit se conclure ce soir ; et j'ai donné ma parole.

Géronimo

Oh! mariez-vous donc. Je ne dis plus un mot.

 

 

Sganarelle

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgard - dans Actualité
commenter cet article

commentaires