Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 19:17

La littérature pour enfants au Gabon est un genre littéraire qui demeure négligé, voire négligeable par la quantité de la production. En effet, s’il faut la réduire à certains poèmes de Ndouna Dépénaud, aux Contes gabonais de Raponda-Walker, aux calligrammes d’Arthur Benga Ndjeme, au récit Premières lectures de Justine Mintsa, au conte illustré Matinda ou de la désobéissance de Joël Moudounga ou au recueil de poèmes de Pegguy Lucie Auleley Rêves d’enfant, on en a vite fait le tour.

Mais si l’on rappelle que Justine Mintsa, Joël Moudounga et Pegguy Lucie Auleley furent tous primés et publiés grâce à un concours régional de littérature pour enfants organisé par le Bureau Régional de l’Agence de la Francophonie, on reconnaitra qu’il s’agit certes d’une littérature pour enfants naissante encore, mais pleine de promesses car de qualité.

A cette petite moisson s’ajoute désormais ce recueil de poèmes, Belle enfance, écrit par une jeune économiste de formation, Viviane Magnagna Nguéma.


Belle enfance
est un recueil de poèmes publié en 2005 par la Maison Gabonaise du Livre à Libreville.

Il est constitué des cinq parties suivantes :

1.      Poèmes dédiés à mon père (p.6-11)

2.      Poèmes dédiés à ma mère (p.14-18)

3.      La protection de la nature (p.21-24)

4.      Lutte contre le sida (p.27)

5.      Thèmes divers de l’enfance : le soleil (p.30)

L’école (p.31)

Les petits choux du monde (p.32)

Soit dix-neuf poèmes en tout.


Certes, on pourrait estimer que ces poèmes sont trop simples ou trop formels, qu’il n’y a pas assez de place pour le rêve ou le délire à la Prévert, mais quand on remarque que ces poèmes sont didactiques, c’est-à-dire essentiellement destinés à une exploitation pédagogique au sein de l’école pré-primaire et primaire Les petits choux d’Okala, on comprend que ce recueil correspond tout à fait à sa cible, c’est-à-dire aux tout petits enfants.


L’originalité de ce recueil tient, pour moi, à l’éveil de la conscience écologique notamment à travers les deux poèmes suivants : la terre, planète verte (p.22) et le petit caniveau (p.23).


Enfin, la recommandation que je ferais dans l’hypothèse d’une réédition serait d’illustrer en couleur ces poèmes.


Dans tous les cas, Belle enfance est un recueil de poèmes à lire…absolumineusement !

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgard - dans Livre
commenter cet article

commentaires

Edna 10/04/2010 11:34



j'ai trouvé ce livre bienvenu car il a été écrit pour les tous petits, que bien souvent nous oublions.


les poèmes, simples beaux, d'abord faciles éveillent l'interêt des enfants en parlant préservation de la nature, SIDA...


bien pensé, en tous les cas.



Edgard 10/04/2010 11:41



A lire...Absolumineusement !