Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 19:47
Je viens de revoir Le cercle des poètes disparus. Je l’ai vu la première fois en 1989. Carpe diem, seize the day… Tiens, je croyais que c’était dans Titanic… La confusion s’explique : dans Titanic aussi, Jack incarne la philosophie épicurienne Carpe diem… Chercher, trouver et ne rien céder… Quel beau film ! C’est une véritable œuvre d’art, c’est un poème. Un film-poème. Robin Williams, dans le rôle du professeur Kitting est peut-être au somment de son art. Pourtant, je me demande si vraiment un enseignant, quel qu’il soit, peut réellement avoir une telle influence sur de jeunes esprits. Oui, pour Socrate, Alain, Sartre, de Beauvoir… En ce qui me concerne, je crois que j’essaie d’enseigner tout en étant le plus naturel possible. Je crois que souvent le cours de français (entre autres) est d’un ennui et d’une monotonie mortels. Mon combat est donc, en faisant cours, de joindre l’utile à l’agréable. A l’image de Kitting, toutes proportions gardées. Au passage, on remarquera que la plupart des teen-agers’movies (films d’ados) sont des succès : La boum, Le Cercle des Poètes disparus, et aujourd’hui LOL…Sans doute parce que la cible s’identifie au produit. La responsabilité des parents est un thème évoqué, car M Perry, hyper autoritaire, est le principal responsable du suicide de son fils à qui il impose de faire des études de médecine alors que celui-ci rêve de théâtre et y excelle. Ah tous ces parents qui vivent par procuration à travers leurs enfants, faisant d’eux les exutoires de leurs frustrations passées ! La notion de bouc émissaire est un autre thème important : quand il y a une catastrophe, il faut toujours un bouc émissaire pour que le groupe retrouve son unité sur le dos du bouc émissaire…M. Kitting est le parfait bouc émissaire qui permet d’innocenter M.Perry et de permettre à celui-ci de continuer à dormir tranquille sur ses certitudes bornées et ses rêves avortés. Le cercle des poètes disparus. A voir et revoir…Absolumineusement !

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgard - dans Culture
commenter cet article

commentaires